10/12/2010

dites-nous où en est l'accessibilité chez vous !

TOUT SERA ACCESSIBLE A TOUS EN 2015 ?

 

 

A quatre ans de l’échéance de la mise en accessibilité de la France aux personnes à mobilité réduite et en situation de handicap fixée à 2015 par la loi du 11 février 2005, la situation est plus que préoccupante.

Les chiffres que vient de publier la Délégation Ministérielle à l’Accessibilité sont accablants : un immense retard a été pris et il faut désormais une impulsion politique d’urgence pour respecter l’échéance de 2015.

 

95% des communes françaises n’ont pas élaboré leur Plan de mise en accessibilité de la voirie et des aménagements des espaces publics (PAVE). Ce document de référence est pourtant indispensable puisqu’il prévoit un état des lieux de l’accessibilité de la commune, des propositions de travaux ainsi que leur chiffrage et leur programmation.

Chaque commune devait élaborer son PAVE avant le 23 décembre 2009. Près de la totalité des communes ont donc un an de retard dans la mise en œuvre de leur PAVE, alors que celui-ci est déterminant pour la mise en accessibilité de leur commune.

 

70% des Autorités organisatrices de transports (AOT) n’ont pas finalisé leur schéma directeur d’accessibilité. Ce document est pourtant nécessaire à la mise en accessibilité des transports publics. Les AOT avaient jusqu’au 11 février 2008 pour réaliser ce schéma directeur, soit près de 3 ans de retard.

 

Même si 70% des commissions communales et intercommunales d’accessibilité ont été créées, peu sont de véritables instances de concertation remplissant leurs missions.

 

30% des Etablissement recevant du public (ERP) ont déjà 1 an de retard dans la réalisation de leur diagnostic.

 

Ces données illustrent le cruel manque d’appropriation de l’objectif d’accessibilité de la loi handicap du 11 février 2005, aussi bien chez les décideurs publics et les élus, que chez les acteurs privés (maitres d’ouvrages et maitres d’œuvres). Pour l’APF, ce défaut d’acculturation provient d’un défaut d’accompagnement, de soutien et de portage par les politiques publiques.

 

Ces données illustrent également le problème de la représentation de l’accessibilité. L’accessibilité n’est pas une problématique spécifique aux personnes en situation de handicap, mais bien un enjeu majeur de notre société qui concerne des millions de citoyens et qui doit prendre en compte le vieillissement de la population. 

Sans compréhension des enjeux et sans un accompagnement spécifique, dont l'orientation budgétaire, il n’est pas étonnant de constater un tel retard.

L'accessibilité ne demande pas de construire plus de routes ou plus de bâtiments, ni d'en réhabiliter plus tout de suite, mais de penser simplement, autrement, avec plus d'ergonomie, au fur et à mesure des calendriers.

 

L’APF réclame depuis longtemps une Agence Nationale à l’Accessibilité Universelle pour favoriser la mise en accessibilité de la France par des impulsions politiques fortes. L’existence de l’Observatoire interministériel de l'accessibilité et de la conception universelle ne suffit pas, il faut une agence dotée de réels moyens, sans quoi aucun  délai ne sera pas tenu. Et si le délai n’est pas respecté, c’est le principe de l’accessibilité qui ne le sera pas non plus ; telle est la leçon de l’histoire depuis la première loi sur l’accessibilité en 1975.

 

Il faut désormais une mobilisation urgente et des actes concrets dans les prochains mois pour qu'une échéance enfin  soit respectée.

 

 

L’APF de l’Oise a lancé une opération Baromètre départemental de l’accessibilité s’appuyant sur une initiative nationale.

 

Chacun peut y apporter sa contribution au moyen de la fiche de recueil des réalités de l’accessibilité « Carton vert, carton rouge à… » disponible auprès de la délégation APF de l’Oise (03 44 15 30 09) ou sur le blog http://dd60.blogs.apf.asso.fr/

 

 

A partir de cet état des lieux, la délégation APF de l’Oise organisera le 11 février de 14h à 17h à l’amphithéâtre du Pré-Martinet à Beauvais une table-ronde suivie d’une conférence de presse.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.