RUA : 4 associations quittent la concertation

L’APAJH, APF France handicap, l’UNAFAM et l’Unapei refusent fermement une réforme qui viendrait dégrader les droits des personnes en situation de handicap et dénoncent le simulacre de concertation organisé depuis plus de 7 mois par le gouvernement, où leur parole n'est jamais entendue.
Lire la tribune : www.apf-francehandicap.org

L’AAH n’est pas un minimum social, elle a une vocation spécifique : ce sont les conséquences des déficiences et incapacités de la personne qui fondent l’accès à cette allocation et non pas seulement sa situation de vulnérabilité sociale.
 
Consultation citoyenne : 61 % des votes sont défavorables à l’intégration de l’AAH dans le RUA
 
Nos valeurs, nos expertises, les milliers de personnes que nous représentons doivent être entendus et respectés dans leurs droits. Nous sommes opposés à l’intégration de l’Allocation aux adultes handicapés dans le revenu universel d’activité et nous nous mobiliserons dans les prochaines semaines pour faire entendre raison aux décideurs politiques.

Nous refusons d’être les témoins silencieux de la mort d’un droit acquis de longue date, et qui mérite d'être renforcé plutôt que sacrifié.

Dans les jours qui viennent nous allons vous communiquer toutes les informations relatives à notre journée de mobilisation le 05 mars Lille où nous invitons le plus grand nombre à venir faire entendre votre voix pour vos droits !

Commentaires

  • COMME TOUJOURS, NOS DIRIGEANTS SE SENTENT NON CONCERNÉS PAR LES PROBLÈMES DU PETIT PEUPLE ET ENCORE MOINS PAR CEUX DES HANDICAPES !
    COURAGE, IL NE FAUT PAS LÂCHER, ILS FINIRONT BIEN PAR ECOUTER UN JOUR !!!

  • Je vous ai adressé le mois dernier, par ce même média, une demande d'explications, afin de mieux comprendre votre décision de boycott du RUA dont le minima défini pour base de discussion (1000€ est sensiblement plus élevé que l'AAH. Je souhaite que vous reveniez rapidement vers moi avec d'autres arguments que de dire que l'association estimait participer à un dialogue de sourds notamment quelles situations conduirait une personne invalide à percevoir moins que l'AAH actuelle ?
    Ouvert d'esprit et sans arrière pensée politique je reste à votre écoute. Bien cordialement

  • Bonjour M. Declerq, afin répondre à vos interrogations, je vous invite à joindre notre collègue dont voici les coordonnées : APF France handicap : Sophie LASBLEIS : 01 40 21 10 93 - 06 89 74 97 37 sophie.lasbleis@apf.asso.fr .
    Bonne journée.

Les commentaires sont fermés.