On ne lache rien...

Le 13 février, l’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi portant diverses mesures de justice sociale en faveur des personnes en situation de handicap : suppression de la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de l’AAH ; report de la barrière d’âge pour l’obtention de la PCH de 60 à 65 ans. Des mesures depuis longtemps revendiquées par APF France handicap et les associations représentatives de personnes, mais qui ne passeront pas sans l’appui du Gouvernement.

Contre toute attente, et contre l’avis du Gouvernement et de la majorité parlementaire, l’Assemblée nationale a adopté hier la proposition de loi conduite par le groupe Libertés et Territoires et soutenue par les députés de l’opposition. Ainsi le texte :

  • supprime la prise en compte de revenus du conjoint dans le calcul de l’Allocation pour Adulte Handicapé (AAH) ;
  • relève l’âge maximum pour bénéficier de la prestation de compensation du handicap (PCH) de 60 à 65 ans.

Nous espérons maintenant que le texte franchira le pas des déclarations d’intention et sera adopté à l’identique par le Sénat dont on attend maintenant le calendrier des travaux. Dans le cas contraire, et sans le soutien du Gouvernement, la proposition de loi sera renvoyée à l’Assemblée nationale et les chances d’adoption définitive des mesures seront quasi-nulles. Nous restons plus que jamais mobilisé.e.s pour l'adoption définitive de ces mesures:  http://bit.ly/38rrNRP

Commentaires

  • Ces revendications sont tout bonnement le bon sens car on est pas tous les millionnaires !!!

  • J'ai suivi avec attention les interventions de nos représentants et je les remercie d'avoir réussis à obtenir des avancées qui, espérons le, seront suivies par les parlementaires pour l'amélioration des conditions de vie de tous les handicapés.

Les commentaires sont fermés.